L’AAH en péril pour les couples et les familles

L’association Handiparentalité est en colère et le dit haut et fort !
Notre AAH est en péril depuis que le comité interministériel du handicap du 20 septembre souhaite rapprocher l’AAH des autres minima sociaux pour ceux qui sont en couple !
#prioriteauhandicap

LE TRAVAIL DE L’ASSOCIATION HANDIPARENTALITE SUR LES QUESTIONS POLITIQUES

Nous avons rédigé un plaidoyer avec nos adhérents il y a quelques années sur une politique de la famille et du handicap. Chaque année, nous le remettons à jour. A chaque gouvernement, nous avons nos déconvenues.
Pour celui-ci, nous avons clairement identifié que la PCH ne faisait pas parti de son programme, ni l’accessibilité. Mais nos doléances sur l’aide à la parentalité sont toujours là, et nous les revendiquons toujours.

Nous avons toujours demandé que les revenus du conjoint ne soient pas pris en compte!

2013-12-06-bd-visual-identity-circle

L’URGENCE

Seulement, il y a une urgence…

Oui, le gouvernement veut nous endormir avec la promesses des 900 euros. Mais que se cache t-il derrière cela? Faisons la lumière dessus :

Voilà ce qu’on peut lire dans le Comité interministériel du HANDICAP le 20 septembre 2017:

« Un travail de rapprochement des règles de prise en compte de la situation familiale des bénéficiaires de l’AAH avec celles applicables aux bénéficiaires d’autres minima va être engagé, au regard des disparités de traitement mises en lumière tant par le rapport Sirugue de 2016 relatif à la réforme des minima sociaux que par l’enquête en cours de la Cour des comptes sur les prestations monétaires aux ménages modestes. En effet, le niveau de ressources garanti à un couple comptant un bénéficiaire de l’AAH s’établit aujourd’hui à 2 fois celui d’une personne isolée, alors qu’il s’établit à 1,5 fois pour les bénéficiaires du RSA.
Les règles d’appréciation des revenus des bénéficiaires de l’AAH en couple, qui représentent un peu moins d’un quart des allocataires, seront rapprochées en deux temps de celles des autres minima. L’impact de cette mesure sera neutralisé par la revalorisation parallèle de la prestation. »

DECODONS LA POLITIQUE DU HANDICAP

Non vous ne rêvez pas :

– L’état compare les bénéficiaires de l’AAH à ceux du RSA, sans prendre en compte le handicap (voir définition de la loi 2005) et veut rétablir cette « injustice » qui favorise les bénéficiaire de l’AAH dans le calcul par rapport aux bénéficiaires du RSA.

– L’AAH doit rester un minima social donc être très bas pour éviter que la personne atteigne une certaine dignité.

– Éthiquement, l’état n’est pas à l’aise avec les couples mixtes (handi/valide) donc va décourager ces couples à exister, ou bien, ils devront survivre et le conjoint valide devra assumer complètement son conjoint handicapé et le conjoint handicapé sera dépendant financièrement de son conjoint qui travaille. Le couple ne pourra plus financer des heures supplémentaires d’aides humaines car son niveau de vie aura baissé en même temps que ses heures de PCH comme nous l’observons depuis plusieurs années.

– L’état n’encourage pas la personne handicapée à faire des enfants puisque le revenu du foyer sera très bas, que l’aide à la parentalité n’existe pas et le financement des aides humaines et du mode de garde deviendra beaucoup trop cher à assumer.

– L’état ne tient plus compte de l’incapacité et/ou la difficulté à travailler. Travailler un temps complet pour récupérer ce qui a été enlevé, qui pourra le faire ?

– L’état a dit qu’il fera du handicap une priorité. Les postes d’AVS ont été supprimés à la rentrée s’il s’agissait de contrats aidés. Des gens se retrouvent au chômage et des enfants sont non scolarisés à cause de cette mesure.

-L’état veut simplifier les règles d’accessibilité sur le bâtiment neuf. Nous reculons encore.

-L’état veut endormir le citoyen en mettant en avant l’augmentation de l’AAH (qui est bien sûr reportée) et ça marche ! Beaucoup sont satisfaits de cette mesure, sans comprendre que l’état veut les maintenir au-deça du seuil de pauvreté et surtout célibataire !

– L’état veut pénaliser les couples avec ou sans enfant. Les couples ne représentent que 25% des allocataires. C’est une minorité dans une minorité. Il pense que ces 25% ne diront rien.
– L’état assure que la perte de revenus sera compensé par la hausse de l’AAH. Ne soyons pas naïfs. Ce ne sont pas quelques dizaines d’euros qui vont neutraliser des centaines d’euros !

– L’AAH et la MVA vont fusionner pour soi-disant simplifier les démarches. Sans autre explication sur le calcul avantageux ou non…

– Le calcul de l’AAH devient flou. On peut lire la phrase:  » elle est calculée de manière différentielle : son montant est égal à la différence entre les ressources de la personne et le minimum garanti, qui sera fixé à 900 € pour une personne seule au terme de la revalorisation. En l’absence totale de ressources propres, le montant de l’allocation est égal au niveau garanti, lui-même modulé en fonction de la composition familiale. »
Autrement dit, une personne en couple, avec ou sans enfant ne percevra plus l’AAH à taux plein, même si son conjoint gagne très peu. En effet, le calcul va se calquer sur celui du RSA, en baissant le plafond comme celui du RSA,en deux temps pendant le quinquennat.

LES EXEMPLES DE CALCULS

Selon le magazine Faire Face, dans l’hypothèse la plus défavorable, les allocataires allocataires de l’AAH mariés, concubins ou pacsés pourraient perdre jusqu’à 271 €/mois.

Autre calcul selon eux, si le conjoint gagne 800 euros, la personne handicapée perd 36,89e/mois.

Si le conjoint gagne 1500 euros, la personne handicapée ne touche plus que 270e/mois.

Si le conjoint touche plus de 1875 euros, la personne handicapée ne perçoit plus aucune AAH.

L’état ne nous a pas donné d’exemples de calculs. Nous nous essayons donc au calcul sans certitudes sur les chiffres mais avec la certitudes que les 25% des allocataires de l’AAH ayant fondé un foyer vont y perdre.

LE CALCUL DU RSA

Par ailleurs,ce que nous pouvons voir du RSA est ceci:

Montant du RSA pour une personne seule:
avec aucun enfant : 545,48 euros ;
avec un enfant : 818,22 euros ;
avec deux enfants : 981,86 euros ;
par enfant supplémentaire : 218,19 euros.

Montant du RSA pour une personne en couple:
avec aucun enfant : 818,22 euros ;
avec un enfant : 981,86 euros ;
avec deux enfants : 1 145,50 euros ;
par enfant supplémentaire : 218,19 euros.

Exemple sur la base d’un couple avec un enfant à charge qui ne perçoit pas d’aide Logement
Montant forfaitaire du RSA : 981,86 euros.
Revenu du foyer au cours du mois : 1200 euros.
Montant du RSA versé = 981,86 – (38% x 1200) = 981,86 – 456 = 525,86 euros.
Si l’aide au logement existe, elle sera déduite des 525,86 euros.

VOS REACTIONS received_10153749561197424

Pour l’heure, nous pouvons lire beaucoup de déception, de colère et d’appréhension chez les citoyens concernés.

Quelques réactions sur les réseaux sociaux:

« Mariage pour tous sauf pour les handicapés »

« Une égalité par le bas. Rien ne m’étonne de ce gouvernement, “en marche arrière toute » pour TOUS nos droits »

« Extremement déçue »

« Je suis mariée, mon mari est fonctionnaire et nous avons 3 enfants. Est-ce que pour moi, cela va changer ? »

« vont-il demander aux gens au RSA de devenir handicapé pour rétablir cette injustice … ? #incohérence #injustice  »

 » Quel scandale !! »

Et vous, qu’en pensez-vous? Comment imaginez-vous ce calcul ?
Même si nous n’avons pas les chiffres exactes, ils ne présagent rien de bon.

Etes-vous prêt à faire barrage à cette mesure?
Pour la dignité, l’amour, les enfants?

Extrait de l'exposition

Restons solidaires et agissons !

Avec tout notre soutien.

L’équipe de l’association Handiparentalité

 

6 réflexions au sujet de « L’AAH en péril pour les couples et les familles »

  1. Ils sont déjà sous le seuil de pauvreté mais ils ont droit de vivre eux aussi et on leur accorde quoi une misère c est honteux. Mr Macron pouvez vous vivre avec 900 € par mois ? Vous n avez jamais connu les fins de mois difficiles d où vos décisions inhumaines. Je oubliez pas un handicapé vote aussi à bon entendeur.

  2. Bonjour,
    Ma femme et moi sommes handicapés… et nous sommes sous le choc d’une telle mesure. Il faut lancer une pétition nationale contre cette aberration du gouvernement qui veut nous handicaper un peu plus ! C’est infecte et immoral. Battons-nous !

  3. Bonjour.

    Je pensais qu’avec ce gouvernement qui dit haut et fort faire du handicap sa priorité , ben nous voila bien servie
    Moi qui attendais de savoir ce qui allais de passer pour pouvoir me mettre en couple, ben raté , ma compagne gardera son appartement et moi le mien, double E D F , G D F , assurance appartement et bien d’autres choses

  4. Bonjour, tout est dit ! C’est écoeurant. En ce moment, pour moi, çà ne va pas fort. J’ai le droit à l’AAH mais perçoit 0 euros car mariée, ils se sont basés sur l’année où j’ai tout de même gagné 3 000 euros de salaire. Mais même si je ne gagne plus rien, dans 2 ans j’aurai toujours le même problème, vu que mon mari à lui seul dépasse le plafond de la CAF pour que je touche quelque chose. Invalide à + de 80 %, je ne peux travailler pour le moment, je vais effectuer un bilan de compétences pour me reconvertir, repartir travailler avec mes douleurs etc… Nous avons 2 enfants, je me bats pour eux. Mais pour la société, je ne suis plus rien. Je gagne 0 euros. Bref. Merci à vous d’exister.

  5. Je suis écoeuré mon mari et routier j’ai 2 enfants je suis malvoyante a plu de 80 pour cent il me faut du matérielle adapté qui vos une fortune et la on me dit que j aurai plu rien mes on va ou je connais des handicapé d expressif eux vont touché 900 et il on aucun frait les médecin 100 /100 médoc parielle psy parielle il on rien à sortir moi ma canne que je change tout les ans me coute 50 euros pas remboursé un pc me couterai entre 1500 voir 2000 avec options vocal ma poche  » » »et j en passe et comme je les dit mon mari et routier je suis seule la semaine pour m occupé de mes filles je suis écoeuré dégouté j’ai honte de la France j’ai honte de ce président arrogant et en passe franchement même Hollande nous a pas enculer comme sa désolé pour les gros mots j’en arrive et mon mari aussi à partir dans un autres paye ou il y a plus de respect pour les personnes valide ou invalide la France mérite pas que l on boss pour eux même les chien sont mieux protégé que nous j’ai honte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *