Au revoir d’Adeline

Centre Papillon & Handiparentalité

Voilà trois mois que j’essaie de terminer un long article rétrospectif sur l’année 2016 et que je n’y parviens pour de multiples raisons. Les sujets que je souhaitais aborder m’ont contrainte a beaucoup de documentation, très intéressante au demeurant, mais j’ai manqué de temps.

Et puis, la vie tout simplement : de maman et les soucis de santé hivernaux des enfants qui prennent des proportions démesurées, les aller-retours à l’hôpital, être là aussi pour la toute petite qui va bien (oui, il faut bien une nouvelle positive!) et assurer son emploi du temps aussi, la rassurer sur l’état de santé de son frère, l’absence de l’un ou de l’autre des parents pour être auprès de celui qui est malade,  l’inquiétude, la fatigue ; la vie professionnelle avec les projets en cours, les journées à rallonge, les échéances qui tombent au moment des tracasseries, le calendrier, tout cela n’attend pas… ;  la rééducation où il ne faut pas zapper d’aller malgré tout et c’est juste de l’ordre de l’impossible… D’autres tracasseries en tout genre qui vous maintiennent pour ainsi dire la tête sous l’eau, au moment où on a l’impression qu’on va pouvoir reprendre un peu d’air… ben non! Vous l’aurez compris, le quotidien ne m’a pas spécialement laissé de répit depuis des mois, malgré l’aide que j’ai pu trouver auprès de la famille. Le point positif, c’est que si j’écris aujourd’hui, c’est que l’amélioration est là, côté santé du petit, par exemple… Pour le reste, mais bon, le plus important c’est lui.

Je l’avoue sans aucun détour, je n’ai pas vraiment eu le cœur à écrire et à partager lorsque j’ai eu 2 minutes à tuer ou à faire vivre, plutôt!

Alors, voilà, ma décision est prise. J’en ai informé Florence Méjécase Neugebauer qui m’a honorée d’être la blogueuse de l’association il y a quelques mois maintenant. Je passe le flambeau, la parole à d’autres. J’ai adoré cette aventure et ces moments de partage. Je vous ai ouvert ma perspective avec beaucoup de bonheur et aurais évidemment aimé en faire plus. J’ai atteint les limites du possible en terme d’investissement. J’aime le travail bien fait et je vois bien que je n’y arrive plus, je n’écris plus assez souvent à mon goût et n’ai pas le temps nécessaire à me consacrer à l’écriture telle que je la conçois.

Je vous dis au revoir avec cette formidable nouvelle pour l’association Handiaprentalité et le Centre Papillon qui ont été à l’honneur de l’émission « Mille et une vies » il y a quelques jours, replay encore disponible ici.

 



Cet article a été publié dans Notre actu par Adeline.

A propos Adeline

Porteuse de spina bifida, mariée, et maman de deux enfants. Mon expérience en lien avec l'association Handiparentalité : Première rencontre avec Florence en 2006 à l' Université Bordeaux 3. Adhérente de l'association depuis 2010. J'essaie d'apporter au mieux mon soutien (de coeur, permanent) aux actions de l'association. Participation en septembre 2012 à 12h "eau" delà du Handicap au Spadium de Langon. la même année, j'ai également participé à l'écriture de pièce du théâtre-forum.

Une réflexion au sujet de « Au revoir d’Adeline »

  1. Bravo Adeline pour votre investissement que votre vie soit plus apaisée…

    Il y a des temps pour soi et aussi pour les autres…..

    Des RE centrage sur soi parfois bénéfique de mieux rebondir pour la suite

    Bonne chance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *