Bienvenue sur notre blog

Mis en avant

Chers parents, futurs parents, couple en désir d’enfant, adhérents, partenaires de notre association, membres bienfaiteurs, amis,

Le blog de l’association Handiparentalité vous informe de nos activités, de nos projets et de nos actions, des événements autour de la vie affective, sexuelle et de la parentalité des personnes en situation de handicap moteur ou sensoriel,de nos coups de coeur, de nos partenariats et de notre réseau, de l’information sur la parentalité, sur le handicap, sur l’handiparentalité et sur les droits humains.

Le blog de l’association peut également vous livrer des tranches de vie et des réflexions sur ce que nous, parents handicapées vivons au quotidien. Adeline nous a partagé son expérience pendant quelques années. Elle se retire aujourd’hui pour laisser place à des écrits collectifs de nos mamans relais et de membres actifs de notre chaleureuse et belle association.

Bien à vous,

Florence Méjécase Neugebauer, présidente de l’association.

C’est votre enfant? – Sur les chemins de l’handiparentalité

Mis en avant

Une excellente nouvelle et la première étape du projet photo « C’est votre enfant? – Sur les chemins de l’handiparentalité » initié et porté par Handiparentalité et Anne-Sophie Mauffré-Rochelet.annesophie-mauffre-expo4annesophie-mauffre-expo16-300x225 Les photos seront présentées au festival de photoreportage Barrobjectif du 17 au 25 septembre 2016!

Le festival

Lire la suite

L’AAH en péril pour les couples et les familles

L’association Handiparentalité est en colère et le dit haut et fort !
Notre AAH est en péril depuis que le comité interministériel du handicap du 20 septembre souhaite rapprocher l’AAH des autres minima sociaux pour ceux qui sont en couple !
#prioriteauhandicap

LE TRAVAIL DE L’ASSOCIATION HANDIPARENTALITE SUR LES QUESTIONS POLITIQUES

Nous avons rédigé un plaidoyer avec nos adhérents il y a quelques années sur une politique de la famille et du handicap. Chaque année, nous le remettons à jour. A chaque gouvernement, nous avons nos déconvenues.
Pour celui-ci, nous avons clairement identifié que la PCH ne faisait pas parti de son programme, ni l’accessibilité. Mais nos doléances sur l’aide à la parentalité sont toujours là, et nous les revendiquons toujours.

Nous avons toujours demandé que les revenus du conjoint ne soient pas pris en compte!

2013-12-06-bd-visual-identity-circle

L’URGENCE

Seulement, il y a une urgence…

Oui, le gouvernement veut nous endormir avec la promesses des 900 euros. Mais que se cache t-il derrière cela? Faisons la lumière dessus :

Voilà ce qu’on peut lire dans le Comité interministériel du HANDICAP le 20 septembre 2017:

« Un travail de rapprochement des règles de prise en compte de la situation familiale des bénéficiaires de l’AAH avec celles applicables aux bénéficiaires d’autres minima va être engagé, au regard des disparités de traitement mises en lumière tant par le rapport Sirugue de 2016 relatif à la réforme des minima sociaux que par l’enquête en cours de la Cour des comptes sur les prestations monétaires aux ménages modestes. En effet, le niveau de ressources garanti à un couple comptant un bénéficiaire de l’AAH s’établit aujourd’hui à 2 fois celui d’une personne isolée, alors qu’il s’établit à 1,5 fois pour les bénéficiaires du RSA.
Les règles d’appréciation des revenus des bénéficiaires de l’AAH en couple, qui représentent un peu moins d’un quart des allocataires, seront rapprochées en deux temps de celles des autres minima. L’impact de cette mesure sera neutralisé par la revalorisation parallèle de la prestation. »

DECODONS LA POLITIQUE DU HANDICAP

Non vous ne rêvez pas :

– L’état compare les bénéficiaires de l’AAH à ceux du RSA, sans prendre en compte le handicap (voir définition de la loi 2005) et veut rétablir cette « injustice » qui favorise les bénéficiaire de l’AAH dans le calcul par rapport aux bénéficiaires du RSA.

– L’AAH doit rester un minima social donc être très bas pour éviter que la personne atteigne une certaine dignité.

– Éthiquement, l’état n’est pas à l’aise avec les couples mixtes (handi/valide) donc va décourager ces couples à exister, ou bien, ils devront survivre et le conjoint valide devra assumer complètement son conjoint handicapé et le conjoint handicapé sera dépendant financièrement de son conjoint qui travaille. Le couple ne pourra plus financer des heures supplémentaires d’aides humaines car son niveau de vie aura baissé en même temps que ses heures de PCH comme nous l’observons depuis plusieurs années.

– L’état n’encourage pas la personne handicapée à faire des enfants puisque le revenu du foyer sera très bas, que l’aide à la parentalité n’existe pas et le financement des aides humaines et du mode de garde deviendra beaucoup trop cher à assumer.

– L’état ne tient plus compte de l’incapacité et/ou la difficulté à travailler. Travailler un temps complet pour récupérer ce qui a été enlevé, qui pourra le faire ?

– L’état a dit qu’il fera du handicap une priorité. Les postes d’AVS ont été supprimés à la rentrée s’il s’agissait de contrats aidés. Des gens se retrouvent au chômage et des enfants sont non scolarisés à cause de cette mesure.

-L’état veut simplifier les règles d’accessibilité sur le bâtiment neuf. Nous reculons encore.

-L’état veut endormir le citoyen en mettant en avant l’augmentation de l’AAH (qui est bien sûr reportée) et ça marche ! Beaucoup sont satisfaits de cette mesure, sans comprendre que l’état veut les maintenir au-deça du seuil de pauvreté et surtout célibataire !

– L’état veut pénaliser les couples avec ou sans enfant. Les couples ne représentent que 25% des allocataires. C’est une minorité dans une minorité. Il pense que ces 25% ne diront rien.
– L’état assure que la perte de revenus sera compensé par la hausse de l’AAH. Ne soyons pas naïfs. Ce ne sont pas quelques dizaines d’euros qui vont neutraliser des centaines d’euros !

– L’AAH et la MVA vont fusionner pour soi-disant simplifier les démarches. Sans autre explication sur le calcul avantageux ou non…

– Le calcul de l’AAH devient flou. On peut lire la phrase:  » elle est calculée de manière différentielle : son montant est égal à la différence entre les ressources de la personne et le minimum garanti, qui sera fixé à 900 € pour une personne seule au terme de la revalorisation. En l’absence totale de ressources propres, le montant de l’allocation est égal au niveau garanti, lui-même modulé en fonction de la composition familiale. »
Autrement dit, une personne en couple, avec ou sans enfant ne percevra plus l’AAH à taux plein, même si son conjoint gagne très peu. En effet, le calcul va se calquer sur celui du RSA, en baissant le plafond comme celui du RSA,en deux temps pendant le quinquennat.

LES EXEMPLES DE CALCULS

Selon le magazine Faire Face, dans l’hypothèse la plus défavorable, les allocataires allocataires de l’AAH mariés, concubins ou pacsés pourraient perdre jusqu’à 271 €/mois.

Autre calcul selon eux, si le conjoint gagne 800 euros, la personne handicapée perd 36,89e/mois.

Si le conjoint gagne 1500 euros, la personne handicapée ne touche plus que 270e/mois.

Si le conjoint touche plus de 1875 euros, la personne handicapée ne perçoit plus aucune AAH.

L’état ne nous a pas donné d’exemples de calculs. Nous nous essayons donc au calcul sans certitudes sur les chiffres mais avec la certitudes que les 25% des allocataires de l’AAH ayant fondé un foyer vont y perdre.

LE CALCUL DU RSA

Par ailleurs,ce que nous pouvons voir du RSA est ceci:

Montant du RSA pour une personne seule:
avec aucun enfant : 545,48 euros ;
avec un enfant : 818,22 euros ;
avec deux enfants : 981,86 euros ;
par enfant supplémentaire : 218,19 euros.

Montant du RSA pour une personne en couple:
avec aucun enfant : 818,22 euros ;
avec un enfant : 981,86 euros ;
avec deux enfants : 1 145,50 euros ;
par enfant supplémentaire : 218,19 euros.

Exemple sur la base d’un couple avec un enfant à charge qui ne perçoit pas d’aide Logement
Montant forfaitaire du RSA : 981,86 euros.
Revenu du foyer au cours du mois : 1200 euros.
Montant du RSA versé = 981,86 – (38% x 1200) = 981,86 – 456 = 525,86 euros.
Si l’aide au logement existe, elle sera déduite des 525,86 euros.

VOS REACTIONS received_10153749561197424

Pour l’heure, nous pouvons lire beaucoup de déception, de colère et d’appréhension chez les citoyens concernés.

Quelques réactions sur les réseaux sociaux:

« Mariage pour tous sauf pour les handicapés »

« Une égalité par le bas. Rien ne m’étonne de ce gouvernement, “en marche arrière toute » pour TOUS nos droits »

« Extremement déçue »

« Je suis mariée, mon mari est fonctionnaire et nous avons 3 enfants. Est-ce que pour moi, cela va changer ? »

« vont-il demander aux gens au RSA de devenir handicapé pour rétablir cette injustice … ? #incohérence #injustice  »

 » Quel scandale !! »

Et vous, qu’en pensez-vous? Comment imaginez-vous ce calcul ?
Même si nous n’avons pas les chiffres exactes, ils ne présagent rien de bon.

Etes-vous prêt à faire barrage à cette mesure?
Pour la dignité, l’amour, les enfants?

Extrait de l'exposition

Restons solidaires et agissons !

Avec tout notre soutien.

L’équipe de l’association Handiparentalité

 

Nous recherchons des témoignages sur l’accès aux soins

PASS_medium    Bonjour à toutes et à                                                   tous,
Dans la problématique de l’accès aux soins et dans notre logique de partenariat/d’entraide entre associations oeuvrant dans le même but, l’association Handiparentalité recherche des témoignages qui seront soumis par Agnès du groupe « Parents Handis, ça roule » de l’APF à l’ordre des médecins et des sages-femmes.
Il s’agit des témoignages sur des refus d’accès aux soins (justifiés ou non) ou sur des propos malveillants.
Vous pouvez m’écrire anonymement ou en signant, en précisant votre ville ou non à  : florence@handiparentalite.org

Merci pour vos contributions !


 

La journée des possibles avec le Centre Ressource Aquitain

FB_IMG_1497269019276

Aujourd’hui, notre association est intervenue pendant la journée organisée par le Centre Ressource Aquitain à Talence.

Plusieurs mam ‘ handis de l exposition  » C’est votre enfant ? Sur les chemins de l handiparentalité  » ont témoigné. Les enfants étaient de la partie eux aussi. La jeune Héloïse était sur les genoux de sa maman, portée en Baby Ktan en toute sécurité  (écharpe de portage) tandis que le jeune Lino clôturait notre table ronde admirablement au micro après une petite cabriole sur scène.IMG_5474

Extrait de l'exposition

Extrait de l’exposition

En plus petit comité.

En plus petit comité.

Portage en baby KTan

Portage en baby KTan

Nous avons donc plongé le public, très hétérogène, dans la thématique de l handiparentalité ! Vanina du CEFAP  (centre de formation des accompagnants en périnatalité sur Bordeaux ) qui interview les mamans pour notre site http://www.mamhandi.fr et Florence Méjécase-Neugebauer,présidente de l association handiparentalité ont répondu aux nombreuses questions sur l accès aux soins, la grossesse, le regard des autres, la place de chacun, sur l école et sur la vie affective !

IMG_5467

IMG_5449

  • IMG_5455

Mais nous avons également parler d’estime de soi et du pouvoir d’agir dans les deux tables rondes précédentes. Des parallèles ont été fait sur la vie quotidienne et sur la vie de parent sur ces notions là. « Être parent, c’est avoir la capacité de décider et d’être intègre face à ses valeurs éducatives face aux autres et aux aidants » explique Florence.

Retrouvailles avec Pascale Andreü avec qui nous avions fait un théâtre-forum pendant 2 ans

Retrouvailles avec Pascale Andreü avec qui nous avions fait un théâtre-forum pendant 2 ans

IMG_5465  Une artiste peintre a également témoigné sur son parcours de vie. Elle a aussi exposé des oeuvres prenantes et sensibles. Cette mère amputée d’un bras et d’une jambe a illuminé l’assemblée. Les oeuves de Priscille Deborah sont à découvrir !

Le public a abordé avec nous et avec les autres intervenants les question de la place de chacun (« Est-ce que l’aidant ne prend pas la place du parent?) ,des souffrances liées à leur famille qui les infantilise ou qui les rejette (« Ma mère aurait voulu avorter de moi « , « Ma belle-famille rejette notre histoire amoureuse « .)

Le public aurait aimé que les conjoints/pères et homme en désir d’enfant témoignent. Le public a aussi demandé plus d’informations sur le Centre papillon de Bordeaux et sur les astuces du quotidien sur le plan matériel  (puériculture ).logo-centre-papillon

Gageons que l’année prochaine, nous puissions répondre à cette demande. Gageons aussi que l’entourage des personnes handicapées participent aussi à ce genre de forum pour que l’accompagnement soit global. En effet, le public handicapé était volontaire et dans une démarche de cheminement. Les aidants et l’entourage ont besoin de faire preuve de plus de bienveillance, ce qui visiblement fait défaut dans les témoignages entendus.

Il reste encore du chemin à parcourir.

Des petites graines ont été semées !

Merci à tous pour votre participation et pour votre attention!

IMG_5462

(Plus d’informations sur la page Facebook du Centre ressource Aquitain )

 

Une maman-relais, c’est quoi?


received_10153727446362424

Crédit photo @Anne-Sophie Mauffré

Elles sont déléguées dans leur région par l’association Handiparentalité.
Leur rôle est de partager leur expérience de maman en situation de handicap moteur ou
sensoriel, de créer du lien, du soutien et d’éviter l’isolement.
Elles repèrent les ressources et besoins des familles afin de favoriser l’autonomie et
l’accompagnement individualisé. Elles proposent du matériel (conseil ou prêt) en respectant le bien-être du parent et celui de l’enfant en prenant en compte son développement psychomoteur.
L’accompagnement peut se faire au domicile du demandeur, au domicile de la maman-relais ou en lieu neutre. Le suivi peut égalemet se faire par mail, skype, sms ou Facebook.
Elles peuvent orienter la personne handicapée/le futur parent/le parent vers un professionnel, une structure, une association ou les rediriger vers le bureau de l’association Handiparentalité pour certaines questions ou situations délicates.
Elles sont à l’écoute face au désir d’enfant.
Elles peuvent également être une personne ressource pour les professionnels de leur région, les informer et envisager des partenariats. Elles participent également à des colloques/tables rondes/intervention de sensibilisation…et défendent nos droits. Elles peuvent proposer la diffusion de notre exposition : « C’est votre enfant ? Sur les chemins de l’handiparentalité » et donner de la documentation.
Elles répondent également aux étudiants dans le cadre de leur mémoire.
Ces maman-relais ont des compétences et savoir-faire. Elles sont contactées en fonction de cela ou en fonction de leur localisation géographique.

N’hésitez pas à les contacter !

jenny@handiparentalite.org

Jenny vit vers Pau. Elle a une amyotrophie spinale. Avec son mari, ils ont une petite fille de 3 ans et demi. Elle peut vous accompagner sur les astuces / l’ administratif / la pédagogie / la vie de famille /l’autonomisation de l’enfant/ la formation des auxiliaires de vie…

celine38@handiparentalite.org

Céline vit vers Pau. Elle est IMC (infirme moteur cérébral ). Avec son compagnon, ils ont une petite fille de 5 ans et demi. Elle peut vous accompagner sur la vie de famille /la formation des auxiliaires de vie /le soutien psychologique / des groupes de paroles/ l intimité / l’allaitement….

amelie33@handiparentalite.org

Amélie vit vers Créon. Elle est paraplégique. Avec son mari, ils ont un petit garçon de 5 ans. Elle peut vous accompagner sur la place de chacun /l’organisation familiale /la pédagogie…

elodie29@handiparentalite.org

Elodie vit vers Brest. Elle a un syndrome d Ehlers Danlos type hypermobile. Avec son mari, ils ont une fille de 8 ans et elle attend son 2 ème enfant. Elle peut vous accompagner sur les système D/ le désir d enfant / la féminité …

charlotte50@handiparentalite.org

Charlotte vit près de Rennes. Elle a une amyotrophie spinale type 2. Avec son conjoint, ils ont un bébé d’un an. Elle peut vous accompagner sur le soutien psychologique / sur la formation des auxiliaires de vie/ sur l’hérédité / sur l’administratif…

hajar49@handiparentalite.org

Hajar vit vers Angers . Elle a une amyotrophie spinale. Avec son mari, ils ont une fille de 4 ans et demi. Elle peut vous accompagner sur les traitements chez les SMA/sur les astuces / la pédagogie /l’enfance / la puériculture / la cuisine/ l’ emploi direct en PCH…

aurore59@handiparentalite.org

Aurore vit vers Cambrai. Elle a une myopathie des ceintures. Avec son mari, ils ont 4 enfants. Elle peut vous accompagner sur les astuces/la puericture système d/ Le harnais bébé qu’elle a créé/ sur la vie de famille nombreuse…

severine21@handiparentalite.org

Séverine vit près de Dijon. Elle est hémiplégique gauche et a 3 enfants. Elle peut vous accompagner sur le matériel adapté /les contacts utiles sur sa région /l’allaitement…

florence@handiparentalite.org

Florence vit près de Bordeaux. C est la présidente de l’association handiparentalité. Elle a la maladie des os de verre (Osteogénése imparfaite ). ELe est mariée et à un grand garçon de 9 ans et demi et une petite fille de 7 mois et demi. Elle peut vous accompagner sur la puériculture adaptée/les astuces /le portage /l’allaitement / la pédagogie / la vie affective et sexuelle /la place de chacun et de l’aidant/ l’hérédité / les droits / le désir d’enfant….

D’autres mamans-relais attendent de nous rejoindre  (Paris, Marseille,Bergerac…). On vous dit tout bientôt !

Toutes les mamans-relais seront bientôt en ligne sur notre site via une cartographie avec leur présentation,leur coordonnées et leur page Facebook.

 

 

 

 

2013-12-06-bd-visual-identity-circle